Le fruit de ma passion

  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion

Chronique

Vive les fromageries du Québec ! et Fondue aux fromages des Bergeries du fjord

29 juin 2008
Quelle semaine ! Une bonne dose de pluie, n'est-ce pas ? Voyons le côté positif : parfait pour finir d'étudier les examens de fin d'année sans penser que l'on est en train de passer à côté de l'été ; parfait pour prendre de l'avance en cuisinant des petits plats que nous pourrons déguster quand la belle température sera de retour ; parfait, puisque nous devions travailler durant la semaine, mais de grâce, du soleil par la suite. En attendant le retour des jours ensoleillés, jours au cours desquels je vous entretiendrai cuisson au BBQ, voici la suite du dossier sur le mois des fromages fins du Québec.

Un peu d'histoire fromagère :

C'est en 1850, qu'un dénommé Viger produisit à Montréal un fromage cylindrique pesant environ cinq cents grammes et s'apparentant au Camembert coulant par la texture. Ce fromage était maintenu uniquement par une bande de tissu attachée par une épingle.

C'est en 1865, à Dunham, dans le comté de Missisquoi, que s'établit l'une des premières fabriques de fromage du Québec.

Entre 1870 et 1900, le développement de l'industrie fromagère est dû à l'ouverture du marché anglais, aux inventions modernes comme l'écrémeuse centrifuge ainsi qu'aux grandes découvertes en bactériologie.

Au printemps de 1881, à Saint-Denis-de-Kamouraska, Édouard-André Barnard nettoie sa grange de fond en comble, en passe les murs à la chaux et y installe un bassin à fromage. Il vient de créer la première fromagerie-école du continent.

En 2006, au Québec :
  • Nancy Portelance des «Plaisirs Gourmets» me confirmait dernièrement qu'en 2006, «The Definitive Guide to Canadian Artisanal and Fine Cheese », recensait 68 fromageries artisanales au Canada, en excluant le Québec. Depuis, de nouvelles fromageries ont vu le jour mais elle n'en connaît pas le nombre exact.

  • Au Québec, la «Société des fromages» en dénombre 70, incluant probablement les fromageries semi-industrielles.

  • Pour l'Ontario, en se rendant à l'adresse web de « l'Ontario Cheese Society www.ontariocheese.org, vous pourrez compter 16 entreprises fromagères.
Et par chez-nous, en 1983&

...&la ferme Lehmann prendra naissance à Héberville au Lac-St-Jean.

D'origine suisse, les Lehmann sont arrivés au Québec il y une vingtaine d'années. Après leur installation dans la région, ils se sont consacrés à la production laitière.

Ils proposent à la ferme une variété de fromages fermiers issus exclusivement du lait de leur troupeau de VACHES BRUNES, la plus ancienne race laitière.

Au moment de la traite, le lait cru est acheminé directement dans la cuve de transformation pour en conserver la fraîcheur. Le lait cru désigne un lait non-altéré par un procédé thermique pour en préserver les qualités gustatives.

* Valbert : c'est un hameau du Jura suisse où trois générations de Lehmann ont vu le jour, une région ayant inspiré un fromage fabriqué des mains de l'arrière-grand-mère.
Rendant hommage à leurs origines, le Valbert est un fromage fermier au lait cru à pâte ferme affiné en surface et maturé de 90 à 180 jours. Un secret bien gardé et chuchoté de mère en fils et de père en fille.

* Le Kénogami : le chemin Kénogami est la première voie de communication entre les habitants du Saguenay et du Lac-St-Jean. Cette ancienne route borde aujourd'hui la Fromagerie Lehmann et par attachement pour leur terre d'adoption, les Lehmann ont choisi ce nom significatif pour un fromage fermier au lait cru à pâte molle, affiné en surface.

Pour plus d'informations voici l'adresse de la fromagerie : 291 rang Saint-Isidore Hébertville, (Québec) Tél : (418) 344-1414 Oyé ! Oyé !

N'oubliez pas les activités qui seront tenues à la grandeur de la province le 22 juin avec les artisans-fromagers de FROMAGES DE PAYS.
Pour cette occasion, La Fromagerie Lehmann vous invite dans le rang St-Isidore pour vous faire découvrir d'autres fromages de pays. S'il fait beau, ça va travailler fort aux champs et vous pourrez humer la bonne odeur du foin frais ! Tout pour vous donner le goût de participer au concours « devenez l'artisan-fromager d'un jour ».

 Comment participer : Vous devez vous rendre à l'une des 18 fromageries participantes* du Québec lors de la journée FROMAGES DE PAYS et vous inscrire sur place.

Les prix : Une expérience fromagère d'une journée, avec la personne de votre choix, dans une des fromageries participantes*,1 panier de Fromages de Pays, 1 tablier Fromage de Pays et un « Guide de dégustation des fromages fins du Québec ».

À la fromagerie Les Bergeries du Fjord de La Baie, vous pourrez déguster une fondue au fromage géante réalisée par Nadine Paquet, collaboratrice aux ateliers de cuisine le fruit de ma passion.

Je vous invite à consulter le site www.fromageduquebec.qc.ca pour plus d'informations pour l'activité provinciale du 22 juin.

 Des questions ? Des réponses. Continuez de m'écrire à cette adresse; Lefruitdemapassion@videotron.ca ou visitez le site web: www.lefruitdemapassion.com pour plus de renseignements. Fondue aux fromages des Bergeries du fjord200 g de Blanche du fjord sans la croûte coupé en dés
100 g de Berger du fjord râpé
1 gousse d’ail
1 c.t. de farine
150 ml de liquide au choix (jus de pomme, vin blanc, bière blanche ou lait)
10 ml d’abricot brandy
cubes de pain



  • Frotter le caquelon à fondue avec l’ail écrasée et y déposer les fromages.

  • Diluer la farine dans le liquide et verser dans le caquelon.

  • Chauffer à feu doux sans cesser de remuer en faisant des 8 pour bien mélanger. Salez, poivrez et parfumer avec l’abricot brandy.

  • Continuez de chauffer en remuant sans arrêt jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène.

  • Retirer le caquelon du feu et le placer sur un réchaud. Inviter vos convives à tremper leurs cubes de pain en le faisant tourner dans le fromage fondu en lui imprimant en mouvement circulaire ou en huit, afin de conserver au fromage sa consistance.
Conseils et astuces:

  • Il se peut qu’il y ait formation d'une croûte au fond du caquelon; cette croûte est nommée «religieuse».
  • Plus d'un amateur de fondue apprécie de gratter le fond du caquelon avec sa fourchette pour en recueillir la religieuse.

  • Prévoyez entre 150 g et 200 g de fromage et de pain par personne. La quantité de liquide requise équivaut toujours à la moitié de la quantité de fromage utilisée.

  • Si la fondue est trop liquide, ajoutez plus de fromage râpé. Si elle est trop épaisse, vous pouvez l'éclaircir avec du vin blanc chaud.

  • Vous pouvez opter pour n'importe quel type de pain, du pain blanc léger au pain à grains entiers. La fondue au fromage est délicieuse accompagnée de toutes sortes de pains frais, croustillants et de pains de céréales mélangées aux noix et aux épices.

  • La fondue devrait toujours légèrement frémir sur le brûleur sans jamais devenir trop chaude.

  • En plus du pain, préparer une grande assiette de légumes à peine blanchis (bouquets de chou-fleur et de brocoli, rondelles de courgettes,) et de légumes crus (tomates cerises, champignons entiers). Non seulement votre repas sera moins lourd, mais il sera délicieux, coloré et beaucoup plus riche en fibres, en vitamines et en minéraux !

  • Alterner pommes de terre et morceaux de pain. Le pain, plus solide, sera tourné dans la fondue selon la technique précitée et pour les raisons précitées, alors que la pomme de terre, plus friable, sera simplement trempée dans le fromage fondu.

Recherche

Saisiez des termes à rechecher dans le titre et le texte des chroniques.

Navigation