Le fruit de ma passion

  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion

Chronique

Œufs de Pâques

25 novembre 2014
Ce sera bientôt Pâques et vous pensez peut être offrir les traditionnels chocolats tout faits. Pourquoi ne pas vous prendre un peu à l’avance et les faire vous-même? À moins de vous les procurez dans une bonne chocolaterie artisanale, ceux que vous ferez maison seront certainement meilleurs que ceux fabriqués en série. Et considérant tout l’amour que vous y mettrez, ils auront une toute autre signification. Également, vous saurez quel chocolat vous aurez utilisé puisque parfois la qualité de celui-ci est douteuse. Certains y ajoutent de la paraffine pour faciliter le démoulage ou pour faire en sorte qu’ils soient plus brillants. Comment le déceler ? Lorsque vous dégusterez votre chocolat, s’il vous reste une sensation cireuse au palais plutôt qu’un bon goût de chocolat, vous aurez votre réponse. Ce n’est pas pour rien que certaines grandes compagnies nous les vendent à des prix si bas. Ça ne coûte pas cher de la paraffine!
 
 
Pourquoi la fête de Pâques n’est-elle jamais à la même date ?
 
Le concile de Nicée, en 325, établit la date de Pâques à l’équinoxe du printemps, afin de se distinguer de la fête de Pessah juive. C’est à partir de ce moment que la fête de Pâques fait partie des fêtes mobiles chrétiennes (comme l’Ascension et la Pentecôte, d’ailleurs), elle peut avoir lieu entre la période du 22 mars au 25 avril.
Ainsi, le dimanche après la première pleine lune survenant pendant ou après l’équinoxe de printemps, c’est le jour de Pâques.
C’est le mathématicien allemand Carl Friedrich Gauss qui a élaboré la formule de la date de la fête de Pâques pour une année donnée.
 
D’où provient la tradition de l’œuf de Pâques
 
Certaines de nos traditions de célébrer Pâques viennent des anciennes fêtes du printemps. En voici quelques-unes tirées de plusieurs sources. En cherchant un peu, vous pourrez voir qu’il en existe autant qu’il y a d’ethnies.
·   Les Romains et les Égyptiens décoraient les coquilles d’œufs de dessins. Ainsi, la distribution d’œufs de Pâques devenait une offrande au printemps.
·   Il est possible que cette tradition vienne aussi du fait de la nidification printanière des oiseaux et que cela signifie que la vie revient sur la terre. Plus largement, poules et poussins ont également revêtu la même symbolique.
·   Les Russes orthodoxes font bénir les œufs à l'église et les font cuire pour leur déjeuner de Pâques.
·   En Allemagne et dans d’autres pays d’Europe centrale, on prend soin de ne pas casser les œufs utilisés dans les spécialités pascales mais plutôt de les vider. Les coquilles vides sont ensuite peintes et décorées de bouts de dentelle, de tissu et de ruban puis suspendues par des rubans aux branches d’un conifère ou d’un petit arbre dénudé. Ce sont aussi à eux que nous devons le personnage du lapin de Pâques qui apporte les œufs colorés aux enfants sages. Ils  échangent également des cadeaux camouflés dans un emballage en forme d'œufs.
·   Dans certains pays la décoration des œufs est considérée comme un art. Ainsi, les Polonais, les Ukrainiens et les Yougoslaves dessinent sur les œufs des motifs traditionnels très élaborés et d’une grande beauté qu’on appelle «pysanky ». Les dessins sont tout d'abord tracés sur les œufs avec de la cire d'abeilles. Ensuite on trempe les œufs dans une teinture de couleur vive. La teinture colore la partie de l'œuf qui n'est pas recouverte par la cire. On poursuit les opérations pour obtenir différents motifs de différentes couleurs à la fin.
·   En Pologne, les œufs sont décorés de lignes entrecroisées, de dessins en forme de pois, de plantes, de fleurs ou d'animal.
·   Certaines personnes croient que les œufs de Pâques ont des pouvoirs magiques. Ils croient qu'en enterrant les œufs de Pâques peints à la main au pied d'une vigne, la fera pousser plus rapidement. D'autres pensent que si l'œuf reste enterré pendant cent ans, le jaune deviendra un diamant.
·   Au Moyen-Âge, il était interdit de manger des œufs pendant le carême. Or les poules de la maison ne s’arrêtaient pas pour autant de pondre ! De là vient la tradition de s’offrir des œufs décorés, avec le surplus.
·   Il semble que la coutume d'offrir des œufs ou des lapins en chocolat est d'origine commerciale. Après les privations du carême, les gens ont trouvé l'idée intéressante, de pouvoir se sucrer le bec après s'être privé de sucrerie en guise de sacrifice durant toute cette période.
 
Au menu cette semaine
Œufs de Pâques style Laura Secord
 
125 ml de sirop de maïs clair
60 ml de beurre mou
5 ml de vanille
Une petite pincée de sel
750 ml de sucre à glacer tamisé
4 gouttes de colorant alimentaire jaune
2 gouttes de colorant alimentaire rouge
454 g de chocolat au lait ou noir selon vos goûts 
 
1.    Mélanger dans un grand bol le sirop de maïs, le beurre, la vanille et le sel.
2.    Bien battre à l’aide d’un mélangeur à main. Si vous avez un mélangeur sur socle, utiliser la feuille (aussi appelé main ou palette) pour toute l’opération.
3.    Ajouter le sucre à glacer, une tasse à la fois, en mélangeant bien, à chaque fois.
4.    Prélever 1/3 de tasse de ce mélange et le mettre dans un petit bol. Y ajouter les colorants et mélanger.
5.    Couvrir les deux bols et les réfrigérer 2 heures.
6.    Quand les 2 mélanges sont fermes, faire une petite boule avec le mélange orange et l'enrober avec le mélange blanc afin de lui donner une forme d'œuf ou de demi-œuf.
7.    Placer sur une tôle à biscuit recouverte de papier parchemin. Répéter l’opération jusqu'à ce qu'il ne reste plus de pâte.
8.    Réfrigérer pendant au moins 4 heures ou faire la veille.
9.    Mettre le chocolat dans un grand bol et le faire fondre doucement sur un bain marie. (Attention que la température ne dépasse pas la température du corps.)
10.Tremper les œufs dans le chocolat à l'aide de deux fourchettes.
11.Placer sur une tôle recouverte de papier parchemin et laisser figer le chocolat. Placer au frigo quelques minutes si nécessaire.
12.Ajouter une deuxième couche de chocolat en répétant la dernière étape.

À noter qu’il est préférable de ne pas conserver le chocolat au frigo mais plutôt dans un endroit frais et sec. L’humidité du frigo qui se déposera sur le chocolat le fera blanchir lorsque vous le remettrez à la température de la pièce. Également, toute préparation au chocolat sera meilleure si elle est servie à la température de la pièce pour bien goûter les arômes de celui-ci. 

Recherche

Saisiez des termes à rechecher dans le titre et le texte des chroniques.

Navigation