Le fruit de ma passion

  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion

Chronique

Toujours en provenance de la Suisse et Rösti

28 février 2017

 Toujours en provenance de la Suisse…

Encore cette semaine, on poursuit notre petite visite de la Suisse avec ses classiques.
 
Röstis, roesti ou röschti
 
Ce mot, originaire des dialectes de la région Berne-Soleure, doit se prononcer reuchti. Il est directement tiré du verbe allemand rööschte, rôtir, selon Wikipédia.
 
C’est un classique utilisant des pommes de terre qui peuvent être crues ou pré cuites, râpées à la râpe ou à la mandoline puis grillées. Ils peuvent être servis aussi bien en plat principal qu'en accompagnement d'une viande rouge ou de gibier. Servez-les aussi en petites bouchées à l’apéro comme je vous le suggère un peu plus loin dans la recette. Les Américains ont les «hash browns» qui s’en rapprochent. Par contre, ces derniers sont façonnés en petites galettes épaisses, mais, puisqu’il existe plusieurs variantes des röstis, certaines personnes les réalisent de cette façon.
 
C’est un de mes classiques préférés…et de ma famille. On les aime bien minces, grillés et croustillants. Cuits dans le gras de canard, ils accompagnent…le confit de canard. Personnellement, je les fais avec des pommes de terre crues coupées finement à la mandoline mélangées avec un peu d’oignon que j’étale en une mince couche dans une grande poêle. Un délice que l’on mange avec les doigts tellement ils sont croustillants!
La recette
Rösti
Les pommes de terre peuvent être épluchées ou non, à votre choix, mais n’oubliez pas que les valeurs nutritives se retrouvent dans la pelure !
2 pommes de terre farineuses de type Yukon Gold ou Russet (±400 g)
1 petit oignon
sel et poivre du moulin
30 ml de gras (beurre, saindoux ou gras de canard)
30 ml d’huile (canola, olive…)
 
1.     Préchauffer le four à 400°C pendant qu'on en cuit d'autres.
2.     Râper ou couper à la mandoline les pommes de terre. Surtout, ne pas les mettre dans l’eau ou les rincer (car l'amidon aide à tenir la galette ensemble).
3.     Couper l’oignon ou le râper, l’ajouter aux pommes de terre et assaisonner.
4.     Chauffer une partie des gras dans une grande poêle anti-adhésive à feu moyen.
5.     Prendre une poignée de pommes de terre râpées et la répartir dans la poêle.
6.     L'écraser en fine galette et cuire environ 4-5 min, jusqu'à ce que ce soit grillé, puis retourner.
7.     Si nécessaire, ajouter encore un peu d'huile et cuire 4-5 min jusqu'à ce que la galette soit croustillante aussi de ce côté. Vous pouvez terminer la cuisson de la première galette au four pendant que vous commencez la cuisson de la suivante sur le feu.
 
N.B. Ce n'est pas important si la forme de la galette n'est pas parfaite, mais elle doit être croustillante.
 
Vous aimeriez faire des röstis pour servir en petites bouchées à l’apéro ?
Faites de petites portions individuelles que vous garnirez avec de la crème fraîche (vendue sous ce nom à l’épicerie) ou de la crème sûre, d’une tranche de saumon fumé, une fine lamelle d’oignon rouge et d’un brin d’aneth. Terminez avec un tour de poivre du moulin.
 
Le Birchermuesli

L’histoire raconte que ce serait le hasard d'une promenade en montagne qui serait à l’origine de cette recette mise au point par le docteur Maximilian Oskar Bircher-Benner dans les années 1900. Ainsi, il aurait accompagné un berger au moment du repas. Celui du berger était composé de blé écrasé, de lait, de miel et le tout, accompagné d'une pomme. Ce sera ce repas qui lui donnera l’idée de composer officiellement la recette de muesli, mot signifiant littéralement «petite purée» qu’il recommanda ensuite aux patients de sa clinique santé. C’est ainsi que le bircher müesli connu un grand succès, se répandit rapidement dans la population suisse, puis internationale.
Fatigués et ennuyés de vos éternelles rôties au déjeuner? Voici la solution dont vous ne vous lasserez pas, à condition de laisser aller votre imagination! C’est un véritable petit-déjeuner équilibré qui vous attend. Fournissant un sentiment de satiété durable, facile à digérer, incluant de nombreuses fibres naturelles provenant des céréales et contenant peu de matières grasses, le muesli vous aidera également à régulariser le transit intestinal. Vous serez donc moins tenté de grignoter ou d’avaler des friandises entre les repas.
 
Comme d’habitude, c’est meilleur maison !
Avant d’acheter le muesli tout prêt, prenez le temps de lire l’étiquette pour connaître les éventuels ajouts de sucre. Du sirop ou du fructose sont souvent ajoutés pour rendre le muesli plus croquant. Malheureusement, les avantages en seraient annulés.
 
Préparez-le facilement et varier vos recettes à l’infini.
·        Les céréales : avoine (gruau), orge, millet, épeautre…
 
·        Les noix et les graines : amandes, noisettes, lin, sésame, tournesol, citrouilles…

·        Les fruits ou baies fraîches ou séchées : raisins, bleuets, canneberges, pommes ou poires en dés ou râpées, de la noix de coco râpée, ananas, bananes, pêche, mangues…

·        La touche de sucre : miel, sirop d’érable, sirop d'agave…

·         Le liquide : du lait de vache ou un lait végétal : soja, amande ou riz. Du yaourt, du fromage blanc (pourquoi pas le Couventine). À la base, c’était du lait condensé qui était utilisé.
·        Les parfums : de cannelle (de la vraie effritée), de la muscade fraîche râpée…

Recherche

Saisiez des termes à rechecher dans le titre et le texte des chroniques.

Navigation