Le fruit de ma passion

  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion

Chronique

Mais que ferait-on sans elle ? et Tarte à la tomate

22 mars 2009

Prendre une tomate dans sa main, la tâter, la sentir et se demander s’il n’y en aurait pas une autre encore plus belle, plus savoureuse dans l’étalage. Geste tout à fait naturel et anodin n’est-ce pas ? Mais d’où vient-elle ? Quelle est sa petite histoire ? Saviez-vous qu’à ses débuts, ce fruit originaire d’Amérique latine, était voué à l’échec puisqu’il contient dans ses parties végétales vertes ainsi que dans ses fruits non mûrs un alcaloïde toxique, la solanine. Elle fut donc acceptée en Europe avec réticence et fut tout d’abord cultivée comme plante d’ornement. Malgré cette réputation plutôt négative, elle est cultivée et consommée depuis le 16ème siècle, surtout dans les pays méditerranéens. Paraîtrait-il également, qu’on lui attribuait des vertus aphrodisiaques tout comme ses différents noms en témoignent : « pomme d'amour », « love apple » « Liebesapfel » et les Italiens quant à eux l’appelle «pomodoro», c’est-à-dire « pomme d'or ». Il en existe plus d'un millier de variétés : des rouges, des blanches, des jaunes, des orangées, des roses, des vertes, des ovales, des rondes, des miniatures, des allongées et la liste pourrait s’allonger encore. De quelle façon sera-t-elle dégustée puisqu’elle peut faire partie des ingrédients qui entreront dans la composition de sandwichs, sauces, soupes, pizzas, pesto, coulis, tartes, ratatouilles… ?

Mais que ferait-on sans elle ?
 
Saviez-vous que :
 
Fruit ou légumes ?
 
* Règle générale, dans le monde végétal, une plante pousse et produit éventuellement des fleurs qui, lorsqu'elles sont fécondées, donnent des fruits qui contiennent les graines.
* Du point de vue botanique, la tomate est donc un fruit puisqu'elle vient de la fécondation d'une fleur.
* Dans la vie quotidienne, la tomate est «classée» comme un légume puisqu'on la consomme à l'intérieur d'un plat principal.
* Les horticulteurs, quant à eux, classent la tomate dans la section des légumes fruits, parce qu'ils regroupent les légumes selon la partie de la plante utilisée pour la consommation.

 
Achat et conservation
 
* Ce n'est que quand il fait très chaud ou que les tomates sont trop mûres, qu'on recommande de les réfrigérer dans le casier à beurre. Mais pour que les tomates gardent tout leur goût, laissez-les atteindre la température ambiante avant de les servir.
 
* Pour faire mûrir les tomates, mettez-les dans un sac en papier brun avec des pommes, kiwis ou des poires. Ces fruits dégagent naturellement du gaz d'éthylène qui accélère le mûrissement.
 
Préparation et cuisson
 
* Pour peler les tomates, faire une croix à l'aide d'un couteau à la surface de la peau, du côté pédonculaire, puis plongez-les dans l'eau bouillante pendant 10 à 30 secondes. Transférez-les immédiatement dans l'eau froide. Quand elles sont suffisamment refroidies pour être manipulées, décollez délicatement la peau avec la pointe d'un couteau et pelez.
 
* Pour enlever les pépins, coupez les tomates en deux sur la largeur et pressez délicatement les moitiés.
 
À noter que :
 
* Comme les tomates ont un taux élevé d'acidité, il est préférable de les apprêter dans des plats aux surfaces non réactives, tels que des récipients en fer émaillé ou en acier inoxydable. De préférence, évitez l'aluminium et l'acier oxydable car l'acidité de la tomate réagira avec ceux-ci et produira un arrière-goût amer. Évitez surtout le cuivre, car la réaction sera alors toxique.
 
Vrai ou faux ?
Voici deux trucs pour enlever l’acidité de la tomate. Paraîtrait-il que ça aurait été démenti dernièrement mais je n’ai rien trouvé à ce sujet pour le confirmer. Donc, depuis plusieurs années, ce qui est conseillé :
* Le truc que tout le monde connaît : l’ajout d’une pincée de sucre pendant la cuisson.
* Et le moins connu : mettre une carotte entière lors de la cuisson et de la retirer à la fin. Elle absorbera toute l'acidité.
Tarte à la tomate

Pour 6 personnes

  •  Préchauffer le four à 400°F. Chemiser une assiette à tarte de pâte et piquer avec une fourchette.
     
  • Badigeonner celle-ci avec 1 c.tb. de moutarde et saupoudrer 1 cuillère à soupe de semoule fine. (Ce qui empêchera la pâte de détremper)
     
  • Peler 5 grosses tomates et les couper en grosses rondelles. Les disposer sur la tarte. Saler et poivrer.
     
  •  Couper 2 oignons en rondelles et les faire revenir dans un peu d'huile d’olive. Les déposer sur les tomates.
     
  • Parsemer le 50 g de gruyère râpé, agrémenter de quelques morceaux de chèvre et saupoudrer d'herbes de Provence. Cuire environ 30 minutes. Veillez à ce que la pâte soit bien cuite en dessous.
 
Déguster la tarte chaude avec une bonne salade, accompagnée d'un rosé.

 

Recherche

Saisiez des termes à rechecher dans le titre et le texte des chroniques.

Navigation