Le fruit de ma passion

  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion

Chronique

Le Red champagne, une boisson gazeuse bien de chez-nous et recette de Poulet braisé au Red Champagne

14 juin 2013
Avez-vous vu la nouvelle bouteille de Red Champagne produite en édition limitée pour cet été? Elle ne passe pas inaperçue au travers des autres. Elle se démarque par sa forme et sa couleur bleue comme les bleuets que nous sommes. Cette semaine, au bistro de Val Jalbert, une touriste intriguée me demande quelle est la saveur de cette boisson gazeuse. Je le connais le Red Champagne et sa petite histoire…mais incapable de lui répondre sur la saveur. Et vous, le sauriez-vous ?
 
Saviez-vous que ?
 
Sur le site redchampagne.ca vous pourrez lire l’histoire de cette boisson gazeuse bien de chez-nous qui fut produite et distribuée depuis le milieu des années 30 dans la municipalité de St-Jérôme (Lac-St-Jean), maintenant appelée Métabetchouan. 
Plusieurs personnes se sont succédées à la tête de cette entreprise depuis son début. Ce sont au départ M. Elzéar Plourde et M. Adélard Gagné. Par la suite, en 1937, M. Plourde décide de quitter Gagné & Plourde pour aller s’établir à Jonquière et y fonder, avec l’aide de son fils Herménégilde, sa propre entreprise qui portat alors le nom de Plourde & Fils. Pour moi, le nom qui me revient en mémoire, c’est celui qu’ils adoptèrent le 27 août 1946 soit celui d’Elzéar Plourde Ltée. Je me souviens avoir vu dans mon enfance le camion qui sillonnait les rues pour offrir dans les maisons leurs différentes liqueurs. Ils auraient débuté cette  mise en marché efficace vers 1965.
N’étant pas de grands consommateurs de ce type de breuvage, le camion ne s’arrêtait pas souvent devant la maison mais un de mes frère qui l’adorait, et l’adore toujours je crois, me l’a fait découvrir. Maintenant, si j’ai le choix lorsque vient le temps d’accompagner un repas du genre poutine (eh oui! ça m’arrive comme tout le monde), c’est certain que ce sera avec un Red Champagne.
 
Ne peut s’appeler «champagne» qui veut!
 
L’histoire du nom Red Champagne est assez particulière puisque le mot «champagne» est une appellation d'origine contrôlée (AOC). Le nom étant devenu une marque déposée officiellement avant la date de mise en vigueur de l’AOC, seul le Red Champagne a encore le droit de s’appeler ainsi dans le monde. 
 
Pour l’historique du nom, sur le site web de l’entreprise on peut y lire : «à St-Félicien, au début des années 1950, ce produit était embouteillé dans un contenant de verre transparent portant l’inscription Melody et une clé de Sol dans un jeu de couleur bleu et blanc. Au cours de cette période, ce produit était appelé soit Cidre Champagne, soit Cidre de pomme ou encore Melody selon l’inscription sur la bouteille. 
À Jonquière, on commença à embouteiller ce produit dans un contenant de 7 onces utilisé jusqu’alors pour la mise en marché du produit Red Rock Cola. Cette bouteille portait cependant une capsule Cidre Champagne. […] Ce sont les clients du Saguenay et du Lac- St-Jean-Est qui ont baptisé ce produit Red Champagne dans les débuts des années 1950, et ce, dû au fait que le contenant portait l’écriture en rouge et blanc Red Rock Cola. Dans l’imaginaire, les clients ont associé le mot Red inscrit sur la bouteille et le mot Champagne inscrit sur la capsule. Ils l’appelèrent ainsi Red Champagne.»
 
Et la saveur!?!
Le fils cadet, Herménégilde Plourde, avait  le goût très développé. Il possédait ainsi de grandes aptitudes à préparer des mélanges diversifiés et c’est ainsi qu’il a concocté au départ la recette maison du Cidre Champagne, l’ancêtre du Red Champagne que nous connaissons aujourd’hui. Il a d’ailleurs eu la responsabilité de préparer les mélanges-maison et d’assurer la qualité des produits finis jusqu’à sa retraite. 
 
Et cette saveur, ce bon petit mélange de POMME, CERISE ET CRÈME SODA, ce sont maintenant les frères Pierre et Frédéric Simard qui en sont propriétaires depuis l’an 2000. L’entreprise Philippe Simard & Fils Ltée, de Dolbeau-Mistassini, offre des rafraîchissements depuis 1929. Elle en est à sa 3e génération et opère dans les secteurs du Lac- St-Jean, Chibougamau et Chapais. 
 
Les boissons gazeuses dans nos marmites
 
Pourquoi les ajouter à certaines recettes? Pour donner plus de feuilleté à la pâte en remplaçant l’eau par du Seven up. Pour ajouter du sucre, des parfums et de la coloration aux côtes levées. Pour ajouter du pétillant à la recette de crevettes yucatèque de Philippe de Vienne. Pour ajouter du pétillant à certains breuvages. Voilà en grande partie les raisons principales d’ajouter ce liquide à vos petits plats. 
 
 
Au menu cette semaine
Poulet braisé au Red Champagne
 
Voici une variante d’une recette polynésienne façon Saguenay- Lac-St-Jean 
 
1. Découper 1 poulet en morceaux et enlever la peau. Le mettre à mariner avec 15 ml d’huile de sésame, 1 petit oignon haché, 3 gousses d’ail, 30 ml de sauce aux huîtres et une 15 ml de sauce soya pendant quelques heures.
2. Retirer le poulet de la marinade, l’égoutter et le faire dorer dans de l’huile d’olive dans une cocotte ou une grande poêle. 
3. Lorsque bien doré, ajouter 250 ml de Red Champagne,  30 ml de vinaigre balsamique et la marinade. Salez et poivrez du moulin, amener à ébullition et mettre au four à 350°F pendant 30 à 45 minutes pour bien cuire le poulet. Si nécessaire, retourner le poulet et l’arroser avec la sauce pendant la cuisson : la sauce devrait devenir sirupeuse et le poulet de couleur caramel.
4. Servir bien chaud accompagné d’un bon riz basmati

Recherche

Saisiez des termes à rechecher dans le titre et le texte des chroniques.

Navigation