Le fruit de ma passion

  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion

Chronique

Le nettoyage des sacs écologiques ET sirop simple

13 juin 2017
Je suis toujours en attente d’une réponse de Santé Canada au sujet de ce qui pourrait être à la source de la contamination de la farine par la bactérie E. coli. Je ne sais pas pourquoi, je suis vraiment naïve, mais je m’attendais à avoir une réponse rapide puisque la dernière personne contactée semblait efficace ! Mais, un peu comme dans l’histoire des Douze travaux d’Astérix, je suis revenue à la case départ ce matin. En effet! On m’a redonné, par courriel, le premier numéro de téléphone auquel je m’étais adressée au départ…pour me référer ensuite à une autre personne qui devait contacter d’autres personnes !!! Vous comprenez ?!?
J’ai tout de même trouvé ce site, www.astuce nature, qui publiait il y a de cela deux mois, un petit bout d’explication mentionnant que « L’expert en sécurité alimentaire Scott Lougheed,  doctorant à l’École d’études environnementales de l’Université Queen’s, affirme que les épidémies de E. coli causées par la farine ne sont pas très courantes, mais elles peuvent toutefois se produire.
Selon ses explications, l’E. coli est une bactérie qui vit dans les voies digestives des humains et des animaux. Ainsi, si un animal ou un rongeur infecté traverse un champ de blé, il pourrait laisser derrière lui des selles infectées. Cette matière pourrait ensuite être recueillie par une moissonneuse-batteuse et être répartie par la suite dans tous les grains de blé récoltés. »
Bon, c’est pas mal ce que je pensais, que ça pouvait provenir du fumier utilisé pour engraisser les champs, mais ça ne reste qu’une supposition. On se croise les doigts pour une réponse officielle. Ne vous gênez surtout pas pour m’éclairer. Il n’y a pas un inspecteur du MAPAQ qui lit ma chronique par hasard?
 
Laver les sacs réutilisables et les bacs de transport
 
Voici une autre tâche de nettoyage qui devrait s’ajouter à celles que nous avons déjà! Nettoyer les sacs écologiques. Aussitôt que vous mettez de la viande qui pourrait couler dans ce genre de sac, vous devriez passer en mode nettoyage par la suite.
Si les sacs sont en tissus, ce n’est pas trop difficile, il n’y a qu’à les laver dans la laveuse tout simplement. Là où c’est plus laborieux, c’est lorsque nos sacs sont en plastiques ou autres matériaux du genre qui ne vont pas dans la laveuse. Idéalement, ce serait de faire un bassin de nettoyage à l’eau savonneuse pour que les replis et coutures puissent être bien nettoyés. On peut aussi préparer une solution de 5 ml d’eau de javel pour 75o ml d’eau. Bien rincer et suspendre à l’envers pour faire sécher.
 
Des questions, des réponses et une petite info
Fromage de lait de mufflone
 M. Louis Hébert, de la fromagerie MACIOCIA dont je vous ai parlé dernièrement, m’a contactée pour me mentionner que leur fromage mozzarella di bufala est utilisé au restaurant Pizzaoli de Chicoutimi. Alors, si vous voulez le déguster, vous savez où maintenant! Je lui ai donné quelques noms d’épiceries fines à contacter pour la distribution en région, je vous en reparlerai s’il y a du développement. Vous aimeriez le distribuer? Contactez-le au www.bufalamaciocia.ca/fr.
 
Suite au sujet de la semaine dernière, voici quelques questions qui m’ont été posées.
 
Est-ce que je devrais nettoyer la laitue ou autre légumes feuilles vendues en emballage ?
Non. Ce n’est pas nécessaire si vous pouvez lire sur l’emballage : lavés, prélavés ou lavés trois fois.
 
Peut-on cuire des viandes à basse température 175°F pendant une longue période de temps (dans un fumoir –sans fumé-par exemple) ?
Non, la température de cuisson ne doit pas être inférieure à 250°F. Les aliments cuits à une température trop basse pour une longue période de temps peuvent permettre aux bactéries de se développer.
 
Quelle est la température interne recommandée pour la cuisson des saucisses et des hamburgers ?
Le MAPAQ, site officiel du Québec sur la salubrité alimentaire, a quelques tableaux de recommandations pour les cuissons des viandes. Par contre,on n’y donne pas les mêmes informations. Sur l’un d’eux, il est recommandé 68°C et sur un autre 70°C. Santé Canada y va pour 71°C. Pour ma part, j’y vais de quelques degrés de plus soit 74°C. Ainsi, je suis certaine de ma cuisson, c’est tout à fait délicieux et les saucisses ne sont pas sèches. La même température est recommandée pour les galettes de bœuf haché des hamburgers.
 
Pour s'assurer que la nourriture soit cuite à une température sécuritaire, utilisez un thermomètre pour aliments.
 
Au menu cette semaine
 
Vous aimez vous faire des cocktails ?
Ne courez plus les épiceries pour vous procurer des sirops simples aromatisés. Faites-les maison, c’est tellement simple (y aurait-t-il là un jeu de mot?) Vous avez probablement tout sous la main, surtout si vous faites pousser des fines herbes. Versez-les dans de jolies bouteilles puis  identifiez-les. Et hop! Le tour est joué.
Le sirop de menthe fraîche donnera du style à vos mojitos. Ajoutez du sirop à de l’eau pétillante et voilà une boisson gazeuse maison. 
 
1 part d’eau (ou autre liquide : thé, café…)
1 part de sucre
1 part d’herbe (menthe, basilic, gingembre, baies, etc)
 
1.     Porter le liquide et le sucre à ébullition.
2.     Ajouter la saveur choisie et reporter à ébullition.
3.     Fermer le feu et laisser infuser quelques heures selon le goût désiré. Plus longue sera l’infusion, plus intense sera l’arome.
4.     Filtrer le liquide et jeter les parties solides.
5.     Si désiré, ajouter quelques gouttes de colorant.
6.     Conserver 3 mois à température ambiante dans un endroit sombre et frais.
 

Recherche

Saisiez des termes à rechecher dans le titre et le texte des chroniques.

Navigation