Le fruit de ma passion

  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion

Chronique

La menthe dans nos cocktails et recette de Mint julep et de Draque et ensuite le Mojito

12 mai 2015
Vous partez en vacances bientôt? Vous aimeriez boire un cocktail rafraîchissant durant les jours de canicule ? (Je vous en en souhaite du moins !) Alors, pour poursuivre sur le sujet de la semaine dernière, voyons dans quels cocktails populaires la menthe s’est immiscée. Vous les connaissez déjà peut-être! Ils sont très rafraichissants : le Mint julep et le Mojito. Connaissez-vous leur histoire ? Vous trouverez de l’information, différentes recettes et variantes en plusieurs endroits. Par contre, je vous suggère de consulter ces deux sites pour plus d’informations sur le même thème : 1001 cocktail et Espace cocktail.
 
Au début, le «Mint julep»
 
Bien des breuvages d’aujourd’hui nous proviennent d’anciennes recettes de médicament, vous n’avez qu’à penser au Coca cola. Celui d’aujourd’hui ne date pas d’hier. Il aurait été mis au point vers l'an 400 lorsque les perses ont commencé à transformer la canne à sucre. Ils intégraient le sirop de celle-ci dans la fabrication d’un médicament pour soigner notamment les abcès dentaires. Il était composé à base d'eau, de sucre, de miel et de fruits et s’appelait «golapa», de gul (rose), et ap (long), pour sa couleur rosée de la préparation. Au fil du temps, il se transforma en  «Jelâb» ou «Jellab», ensuite en latin : «julepus» ou «julapium», en Italien : «Giulebbe» ou «Giulebbo» et finalement : «Julepe» en Portugais et en Espagnol.
Au XVIIIe siècle, les habitants méditerranéens aimaient bien boire le Julep à la menthe avec un peu d'eau-de-vie. La recette se fait connaître et fait le tour du monde rapidement.  Reconnue pour plusieurs propriétés, en passant par celle octroyée aujourd’hui, soit rafraîchissante, on lui attribue également la propriété d’être aphrodisiaque…et pourquoi pas?!?
Dans les années 1800, quelques transformations se font par certains barmans soit en y ajoutant du rhum, du brandy ou du whiskey et du sucre. Petite particularité, le service se fait dans une coupe métallique. Certains ajoutent du bitter et revoient également les doses. Ainsi va naître le «Mint Julep» qui deviendra rapidement le cocktail ultime du nord au sud des États Unis. En 1939, il est même devenu la boisson officielle du Derby du Kentucky. De nos jours, plus de 100 000 verres sont consommés chaque année durant la semaine précédant cette épreuve équestre la plus populaire d'Amérique du Nord
 
Mint julep (1 personne)
7 feuilles de menthe
5 ml (1 c.t.) de sucre
Quelques gouttes d’Angostura bitters
60 ml (2 oz) de whisky (bourbon, whiskey)
 
·       Écraser et mélanger la menthe, le sucre et le bitter directement dans le verre de service.
·       Remplir de glace pilée et ajouter le whisky.
·       Remuer légèrement, décorer et servir.
 
…vient ensuite le «Drague»
 
Francis Drake, connu à l'époque sous le nom «El Draque» (le Dragon), était un célèbre pirate anglais et avait un repère à Cuba. Ainsi, en 1578, entre 2 pillages, il y accosta et bût dans une taverne avec son équipage pour fêter leur dernier butin. Ils aimaient siroter des feuilles de menthe pilées avec du tafia (ancien rhum industriel assez brut) et de la lime. Ils vont même jusqu’à se servir de cette boisson pour recruter une partie de leur équipage en soûlant les jeunes marins Anglais dans les ports. La recette est restée et s'est perpétuée jusqu'à se consommer régulièrement sous le nom de «Draquecito».
 
Draque(1 personne)
1 lime coupée en petits quartiers
15 ml (1 c.tb.) de sucre
7 feuilles de menthe
60 ml (2 oz) de rhum cubain
 
·       Mettre la lime, le sucre et la menthe directement dans le verre de service.
·       Bien écraser à l'aide d'un pilon.
·       Remplir le verre de glaçons et ajouter le rhum jusqu'à un doigt du bord.
·       Remuer à l'aide d'une cuillère et déguster
 
 
…et ensuite le Mojito
 
Bien plus tard, soit en 1946, une variante plus raffinée et améliorée sera créée et nommée «Mojito». Prononcer à l'Espagnole «Morito». Elle tire son nom, entre autres, du terme «mojo» qui est une mixture à base de citron initialement destinée à rehausser le goût des aliments.
En 1920, le mojito devint un véritable emblème de la culture cubaine et fut élevé au rang de «cocktail national de Cuba».
Il fut rapidement exporté vers les États-Unis et notamment à Miami où il atteint une énorme popularité, puis à New York et à San Francisco. Dans les années 1990, le Mojito rejoignait finalement l’Europe grâce à l’importation de la cuisine tex-mex.
L’écrivain Ernest Hemingway aimait siroter des Mojitos à «La Bodeguita del Medio», mais sans sucre parce qu'il ne digérait pas le sucre non raffiné, ce qui a donné naissance au Papa Hemingway et au Hemingway Special car on le lui préparait avec du Gustos Maracino (une liqueur cubaine à base de cerises) et/ou un zeste de pamplemousse.
 
 
Mojito (1 personne)
30 ml (1 oz) de jus de lime fraîchement pressé
30 ml (1 oz) de sirop de sucre de canne 
7 feuilles de menthe
60 ml (2 oz) de rhum cubain
Eau gazeuse style Perrier
 
·       Mettre le jus de lime, le sirop de sucre et la menthe directement dans le verre de service.
·       Bien écraser à l'aide d'un pilon.
·       Ajouter le rhum, remplir le verre à moitié de glaçons et compléter avec de l'eau gazeuse.
·       Remuer à l'aide d'une cuillère et déguster.
 
Certaines variantes sont réalisées avec du citron jaune, ou sans eau gazeuse ou avec un bitter.
 
Au menu cette semaine
Un cocktail sans alcool…
qui aurait la prétention de faire fondre la «bédaine»! Son nom ? Rien de moins que le «Lose Belly»
 
150 ml (5 oz) de jus de pamplemousses (fraîchement pressé si possible)
30 ml (2 c.tb.) de vinaigre de cidre
15 ml (1 c.tb.) de miel
 
·       Mettre tous les ingrédients dans un mélangeur avec quelques glaçons.
·       Verser dans un verre contenant déjà quelques glaçons.
·       Buvez ce cocktail avant le diner et le souper pendant sept jours.

Faire une pause pendant sept jours, puis si nécessaire répéter le processus pour une autre semaine. 

Recherche

Saisiez des termes à rechecher dans le titre et le texte des chroniques.

Navigation