Le fruit de ma passion

  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion

Chronique

Fraises alors !!! ET Tartare de pétoncles et fraises

5 juillet 2009

J’ai le plaisir de vous annoncer du nouveau pour les chroniques estivales. À compter de la semaine prochaine débutera la thématique «Caroline sur la route». Je prendrai le temps de vous parler des produits de saison et, autant que possible, de rencontrer les producteurs régionaux qui travaillent si fort pour nous offrir ces merveilleux produits. Comme à l’habitude : conseils et recettes seront de la partie. Si vous en voulez davantage, au cours de l’été, je serai également sur les ondes de Radio Canada le jeudi matin à 7:30 lors de l’émission  «Café, Boulot, Dodo»

Fraises alors !!!

Youpi ! C’est lundi de cette semaine que j’ai pu cueillir la première fraise de mon parterre. Qu’elle était belle! Toute rouge, bien dodue et ferme. Je sais! Je sais! Vous allez me dire que les vôtres étaient prêtes bien avant. Malheureusement, mon parterre n’est pas exposé au soleil toute la journée. Eh oui ! Je vous parle bien de mon parterre et non de mon potager. Pas assez de place sur mon coquet petit terrain pour en avoir un. Mais, tout comme je vous ai conseillé plus tôt ce printemps, j’utilise mes plates bandes pour faire pousser différentes variétés de plantes que je pourrai retrouver par la suite dans mon assiette.

 

Saviez-vous que…

 

  Le mot fraise vient du latin fragum signifiant «parfum».

  Les Romains utilisaient les fraises dans leurs produits cosmétiques en raison de leur odeur agréable : la « fragrance ».

  La fraise actuelle, telle que nous la connaissons, est le résultat de croisements. En 1714, un officier et botaniste à ses heures dénommé Amédée-François Frézier, de retour de mission au Chili et au Pérou, en rapporta pour le Roi soleil, Louis XIV. Il confia  quelques plants à Antoine de Jussieu pour le Jardin royal et, de fil en aiguille, les plants de «Blanches du Chili» ont été croisés avec des plants de fraisier de Virginie et c’est de l’hybride issu de ce croisement que proviennent l’essentiel des variétés de fraises à gros « fruits » que l’on cultive désormais.

 

Plus près de nous

  Les fraises du Québec sont reconnues pour leur goût et leur qualité et elles représentent la troisième plus importante culture fruitière du Québec, après les pommes et les bleuets. Le Québec est donc le principal producteur de ce fruit au Canada, avec plus de 700 producteurs répartis dans la province.

  Les producteurs québécois ont développé des variétés de fraises bien d'ici, comme l'authentique Orléans qui se conserve jusqu'à 21 jours, ou plus intéressant encore, la fraise d'automne, que l'on peut récolter jusqu'en octobre. C'est un véritable tour de force des producteurs, qui doivent arracher et replanter chaque année ces plants de fraises tar­dives, qui poussent dans des champs protégés par des pail­lis de plastique, ce qui augmente la chaleur du sol et favorise leur croissance.

 

Évidemment, quant à moi, rien ne remplacera la petite fraise des bois, forme sauvage de la fraise, qui possède un arôme si fin. Malheureusement, on doit avoir une patience d’ange pour la cueillir… si on en trouve, bien sûr.

 

Conservation et conseils

 

  La fraise supporte très mal la chaleur, les manipulations et le transport. Le moindre choc la meurtrit; elle pourrit alors très rapidement et contamine les autres; il faut se méfier des fraises au fond des casseaux, de celles vendues en vrac ou qui sont trans­vasées.

  Sauf quand elles sont souillées de terre, il ne serait pas néces­saire de laver les fraises; cependant, puisqu'elles sont souvent en contact avec des engrais et des pesticides, il est préférable de les passer sous l'eau.

  Ne les équeuter qu'après les avoir lavées et seulement au moment de les utiliser car l'équeutage cause une blessure, d'où s'écoule du jus. Utiliser de l'eau froide et ne pas laisser tremper les fraises car elles se gorgent d'eau et perdent de la saveur.

  Pour aviver sa couleur, on lui ajoute du jus d'agrumes (citron, orange, pamplemousse), surtout quand elle est écrasée ou en purée.

  Les fraises se congèlent facilement et de plusieurs façons: entières, tranchées, en quartier ou en purée, avec ou sans sucre. Les fraises entières perdent moins de valeur nutritive que les fraises coupées ou écra­sées, car moins de parties sont exposées à l'air. La perte de valeur peut cependant être restreinte si on recouvre les fraises de jus de citron ou de pomme. L'ajout du sucre n'est pas indispensable mais il semble qu'il diminuerait légèrement la perte de couleur.

 

Une bonne source d'antioxydants

 

De plus, il s'agit d'une excellente source d'antioxydants. À la différence des vitamines, les antioxydants ne sont pas détruits à la cuisson. Cela signifie qu'on en bénéficie autant quand on mange ce fruit en confiture que dans des desserts.

 

L’autocueillette

 

Quelle belle activité estivale à pratiquer en famille. Si le cœur vous en dit, la majorité des producteurs vous offrent la possibilité d'en cueillir sur place. Voici quelques endroits répertoriés à l’adresse www.ville.saguenay.qc.ca/tourisme/Agrotourisme.

 

Ferme Jean-Marc Brisson, Saint-Ambroise (418) 672-4693

 

                     Ferme Almas Simard et Murielle Beaulieu, Chicoutimi (418) 696-3518  

                     Ferme des Vaillancourt, Chicoutimi  (418) 549-5803  

Ferme du ruisseau, Saint-Fulgence Tadoussac (418) 674- 2547

Ferme la Rouquine, Chicoutimi   (418) 549-6850  

 

Au menu cette semaine

 

Tartare de pétoncles et fraises 

J’adore cette recette simple et rapide si vous la servez dans des petites cuillères chinoises ou en verrine.

Vous pouvez aussi l’utiliser pour faire les cuirassés lors de vos repas sushi.

 

 

  Couper des pétoncles et des fraises fraîches en petits dés.

  Ajouter des échalotes vertes émincées et des graines de sésame grillées.

  Verser de l’huile de sésame (ou moitié huile de sésame, moitié huile de canola), saler et poivrer du moulin. Je vous suggère d’utiliser un bon poivre du Vietnam pour rehausser le goût.

  Ajouter du basilic frais haché et verser dans les petites verrines.

  Servir immédiatement pour un meilleur résultat.

 

 

 

Recherche

Saisiez des termes à rechecher dans le titre et le texte des chroniques.

Navigation