Le fruit de ma passion

  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion

Chronique

Des petits gestes qui comptent ET suite farine

19 juin 2017
Voilà, j’ai eu la réponse de Santé Canada. La responsable des requêtes de médias au bureau de l’ACIA a trouvé les personnes concernées pour m’éclairer sur le sujet. Par contre, elle ne me mentionne ni leurs noms, ni leurs postes. Comme vous pourrez le lire, il n’y a pas de surprise puisque ça ressemble beaucoup à ce que je vous donnais comme hypothèse la semaine dernière.
 
Alors voici :
Après m’être présentée (je voulais quand même qu’ils sachent que je connaissais le domaine culinaire et les normes de salubrité), j’y suis allé de deux questions :
Question 1: J'aimerais comprendre comment la bactérie E coli s'est retrouvée dans de la farine puisqu’elle se retrouve  plus fréquemment dans les viandes?
 
Réponse : «La bactérie E. coli vit naturellement dans les intestins des bovins, des volailles et d’autres animaux.
Le blé utilisé pour moudre la farine est un produit agricole qui, pendant sa culture ou sa manipulation dans les champs, pourrait être entré en contact avec le sol, et le sol lui-même pourrait avoir été fertilisé avec du fumier ou piétiné par des animaux.
L’ACIA analyse actuellement des renseignements sur ce risque provenant de diverses sources, dont des ouvrages scientifiques, d’autres pays et des partenaires, afin d’éclairer les décisions prises sur les mesures visant à éviter qu’une telle situation ne se reproduise. Le gouvernement du Canada et l’industrie des grains sont résolus à collaborer pour protéger la population canadienne d’autres éclosions liées à la bactérie E. coli
 
Question 2: Je vais profiter de l'occasion pour vous poser la question sur l'utilisation de fumier pour engraisser les jardins. Qu'est-ce qui fait qu'il n'y ait justement pas de danger de contamination à utiliser cette matière ?
Réponse : «Les engrais et les suppléments qui sont importés ou vendus au Canada sont réglementés par l’ACIA en vertu de la Loi sur les engrais et de son règlement d’application. Tous les produits réglementés doivent être sûrs pour les humains, les végétaux, les animaux et l’environnement, et la salubrité des produits est vérifiée par l’entremise d’activités d’évaluation préalable à la mise en marché et de surveillance du marché. Lorsqu’ils sont sur le marché, les produits réglementés doivent satisfaire aux exigences prescrites en matière de salubrité et d’étiquetage. L’ASFC a établi des normes pour les coliformes fécaux et la bactérie Salmonella pour déterminer l’efficacité du traitement ou de la transformation et par conséquent, le potentiel de contamination. Le traitement et la transformation des produits de fumier, comme le compostage, contribuent à atténuer le potentiel de contamination par des agents pathogènes.
Il convient de souligner que le fumier frais ou non transformé est exempt des dispositions de la Loi sur les engrais et de son règlement d’application. Ainsi, l’ACIA n’est pas chargée des cas où une personne se sert de fumier produit chez-elle ou sur ses terres.»
 
Et voilà! Je m’attendais à plus de précisions mais bon…
 
Que pouvons-nous faire pour s’assurer de bien manipuler les aliments entre l’épicerie et la maison pendant l’été?
En épicerie, lors de vos emplettes :
·        Je sais que le comptoir de viande est probablement dans le début de votre trajet lors de vos achats à l’épicerie mais l’idéal serait d’y passer en dernier pour ne pas qu’elle reste trop longtemps dans le chariot.
·        Assurez-vous que la volaille crue est emballée de façon sécuritaire. L'emballage ne doit pas être déchiré, ni couler et déposez là au bas du chariot afin que le jus ne s'égoutte pas sur d'autres aliments.
·        Demander à l’emballeur de mettre les viandes et poissons dans des sacs jetables.
Pendant le transport :
·        Puisque c’est maintenant l’été, vos emplettes ne devraient pas rester à une température élevée dans votre voiture. Si vous n’avez pas le choix, il serait préférable d’utiliser une glacière pour y déposer les aliments périssables. Encore-là, il ne faudra pas oublier de la nettoyer après usage.
En arrivant à la maison :
·        De préférence, ne déposez pas vos sacs sur votre comptoir ou si vous le faites, assurez-vous de bien le désinfecter avant d’y manipuler de la nourriture. La base des sacs a probablement été en contact avec des surfaces diverses et pourrait être contaminée.
·        Assurez-vous que la température du réfrigérateur est entre 0 et 4 °C et que celle du congélateur est réglée à -18 °C ou moins. Vous garderez ainsi vos aliments hors de la zone dangereuse, qui se situe entre 4 °C et 60 °C, où les bactéries peuvent proliférer rapidement.
Astuces de la semaine pour ÉVITER LE GASPILLAGE…DES AGRUMES
Lorsque vous utilisez des agrumes, quels qu’ils soient, avant de les peler : évidemment, il faut bien les nettoyer. Ensuite, prélevez les zestes et les écorces que vous pourrez utiliser dans vos breuvages et recettes diverses. Ex : ajoutez-en à vos marinades et vinaigrettes. Si vous faites du poulet sur canette de bière, ajoutez-en dans la cannette. Il ne vous suffit qu’à les mettre dans des sacs à conservation ou à congélation. Ils se garderont au frigo quelques jours ou 6 mois au congélateur.
Vous avez des agrumes qui trainent et n’avez pas d’utilisation prochaine ? Pressez-les pour en retirer le jus. Faites-le congeler dans des bacs à glaçons pour les transférer ensuite dans des sacs à congélation bien identifiés. Ils  serviront dans vos recettes ou pour remplacer les glaçons dans vos breuvages ou pour aromatiser votre eau.
La semaine dernière je vous ai donné la recette de sirop simple. Vous pourrez vous en servir pour  faire une limonade avec  les écorces, les zestes et le jus. Vous n’avez qu’à y ajouter de l’eau, de l’eau pétillante ou de l’alcool!
On peut également les réduire en purée, en faire des marmelades ou les faire griller sur le BBQ pour accompagner les grillades ou les servir en dessert.
 
Je m’absenterai pour les deux prochaines semaines. Je vous souhaite donc une bonne fête de la Saint-Jean et du Canada.

Recherche

Saisiez des termes à rechecher dans le titre et le texte des chroniques.

Navigation