Le fruit de ma passion

  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion

Chronique

Complètement Marceau !

16 août 2009

Comme je vous le dis souvent, je fais un métier que j’adore. Étant très curieuse de tout ce qu’il y a de nouveau comme produits ou techniques culinaires, mon commerce m’amène à rencontrer des gens passionnés comme moi par ce qu’ils font. Cette semaine, c’est Mélanie Marceau de l’entreprise Épicéa qui nous a fait déguster la gamme de ses produits. Nous en sommes tombés en bas de nos chaises tellement elle nous a fait «tripper». Les vinaigrettes, confits, gelées et sirops qu’elle a mis au point sont tout à fait géniaux. Elle nous mentionnait d’ailleurs que ses produits se retrouvent présentement sur les tables et épiceries dans d’autres pays. Professionnelle jusqu’au bout, même pour la présentation qu’elle nous a fait. Aucun doute, elle travaille fort pour développer ses produits et son marché. Vous pouvez vous rendre sur son site web www.epicea.ca pour en découvrir davantage mais en attendant, je vous ai sorti quelques extraits pour vous.

En passant, saviez-vous que :

Voici comment Mélanie nous décrit sa passion:

  • Épicéa est une entreprise basée au nord du Lac-Saint-Jean, plus spécifiquement, à Girardville. «C’est entouré de verdure, d’air pur et de calme, que je crée, dans mon atelier culinaire artisanal, les produits Épicéa. Mon environnement stimule ma création et m’aide à trouver le parfait équilibre entre les saveurs de la forêt et les produits de notre terroir.»
  • «Il y a quelques années, j’ai fait la connaissance des plantes boréales. Que ce soit des feuilles, des racines, des fleurs, des fruits ou des branches, elles ont toutes leurs particularités. Je les ai nommées « les épices boréales ». Dès cet instant, j’ai eu le désir de faire connaître ces plantes indigènes plutôt méconnues.»
  • «Les produits de la forêt étaient jadis utilisés par les Premières nations, mais cet usage n’a pas été perpétué par les colons français.» La mission d’Épicéa est de faire découvrir le potentiel gustatif et les vertus de ces épices boréales ».
  • «Les vinaigrettes sont le fruit de plus de deux années de recherches visant à trouver le parfait équilibre entre l'arôme riche de ces résineux et celui des autres composantes de l'assaisonnement. Elles déposent rapidement entre le nez et la bouche, un riche parfum de forêt boréale, qui est aussitôt remplacé par celui des fruits et des vinaigres.»

Notre coup de cœur est la vinaigrette de framboises, canneberges et sapin mais les autres ne sont pas en reste : légumes du jardin et pin gris, fraises, menthe et épinette blanche et pour finir, bleuets et épinette noire.

  • «Les gelées sont de fabrication saisonnière et en quantité limitée. Vous découvrirez une sélection de gelées hautes en couleurs qui contiennent toute la beauté des fleurs du moment. Les gelées à venir seront composées de tulipes, de fleurs de monarde, de fleurs d'hémérocalle, ainsi que de cœurs de quenouille.» Pour le moment nous avons dégusté la gelée de piment à la marguerite et ce fut un délice. La marguerite y donne un goût subtil et intéressant.
  • Mélanie nous a aussi fait déguster le confit d’oignons aux pommes et au thé du Labrador ainsi que celui aux topinambours. «Le thé du Labrador (…) est l'une des plantes qui repoussent le plus rapidement après un incendie en forêt. Cette plante indigène a une saveur unique, boisée et relaxante.»
  • «Les sirops quant à eux, sont obtenus par la macération, dans l'eau et le sucre, de fruits et de plantes boréales. Cette décoction est ensuite bouillie à faible température pour la transformer en sirop de fruits aux arômes de la forêt. Voici ceux qu’elle nous offre : pommes à la comptonie voyageuse (caramel) ; petits fruits nordiques à la fleur de mélilot ; fraises au thé des bois et finalement, bleuets aux pétales de roses.»

Recherche

Saisiez des termes à rechecher dans le titre et le texte des chroniques.

Navigation