Le fruit de ma passion

  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion

Chronique

Ce serait tellement plus simple si tout le monde utilisait une balance ! et tableau d'équivalences

17 novembre 2015
Le prix exorbitant de cet outil pouvait être décourageant auparavant, mais maintenant, il n’y a plus de raison de s’en passer. Les balances électroniques précises sont maintenant disponibles dans plusieurs marques et elles sont offertes à bon prix.
 
·       Première raison, pour l’exactitude. Comme vous avez pu le constater dans les chroniques précédentes, ce n’est pas toujours évident d’avoir la bonne mesure pour la tasse et également, si on vous demande une tasse de cassonade, vous vous poserez la question : tassée ou pas tassée? Ce qui ne se demanderait pas si on indique un poids. Pour certaines recettes, surtout en pâtisserie, l’exactitude est primordiale pour une régularité de produit. La balance sera donc tout indiquée pour ces recettes.

·       Deuxième raison, pour utiliser moins de vaisselle et d’instruments de mesure. Exemple : les corps gras. N’y a-t-il pas des ingrédients plus agaçants que les gras à mesurer. Un petit morceau de papier ciré sur la balance, on pèse le gras et voilà. Si on a à graisser un moule, on réutilise le petit morceau de papier et on a fait une pierre deux coups. Notre quantité est exacte et on ne dépense pas d’eau chaude à ne plus en finir pour nettoyer notre ustensile de mesure.

·       Après avoir vérifié dans votre méthode quels ingrédients peuvent être mesurés ensemble, vous pourrez les peser l’un à la suite de l’autre dans votre même bol en remettant toujours la balance à zéro (ce qu’on appelle tarer : peser l'emballage ou le contenant). Donc, moins de manipulation d’ustensiles à mesure, moins de vaisselle!

Vérifier l’exactitude de vos instruments de mesure

Pour vérifier l’exactitude de vos instruments de mesures, vous avez besoin d’une balance exacte.
 
*     Commençons donc par vérifier l’exactitude de celle-ci. Pesez une livre (!) de beurre qui doit normalement peser 454 g, c’est ce qui devrait apparaître sur votre balance.

*     Ok, votre balance est exacte. Mettez votre tasse à mesurer dessus, tarez le poids de celle-ci et versez de l’eau jusqu’à 250 ml. Sur la balance, vous devriez avoir le même chiffre, soit 250 g.

*     Les cuillères à mesurer maintenant. Déposez un bol sur votre balance et tarez son poids. Mesurez une cuillère à table d’eau dans votre cuillère et versez-la dans le bol. Vous devriez voir 15 g normalement sur la balance. Lorsque j’ai effectué des tests dernièrement, sur sept modèles différents, seulement deux étaient exactes avec des marges de 3 g au plus fort. Ça  fait une différence dans la poudre à pâte!
 
 
Le meilleur exemple pour illustrer les différences de résultats…la farine
 
Voici ce que Ricardo en dit : «Plus que tous les autres ingrédients, les farines ont tendance à se compacter, particulièrement la farine à gâteaux qui a une texture très fine. Et puisque la farine est l'ingrédient clé dans les recettes de pâtisserie et de boulangerie, la manière de la mesurer peut faire toute la différence.
La farine tout usage pèse normalement entre 130 à 140 g pour 250 ml. Mais si on la mesure en plongeant la tasse directement dans le sac et qu'en plus on tape pour tasser davantage la farine, le volume obtenu peut peser jusqu'à 170 g. Cela représente environ 1/4 tasse (60 ml) de plus de farine que la technique recommandée. Pas surprenant que nos gâteaux, biscuits et muffins soient parfois lourds et ne ressemblent pas à la photo du magazine»
Rappelez-vous également l’exemple pour la cassonade. Si vous la tassez ou non dans la tasse, vous n’aurez pas le même poids au final…ni le même résultat!
 
Qu’est-ce qui est plus gros? Un kilo de plumes ou un kilo de plomb ?
 
Attention, il faut par contre savoir que le volume (tasse à mesurer) d’un ingrédient n’est pas nécessairement équivalent à son poids (sur la balance). Je donne toujours l’exemple suivant : un kilo de plumes et un kilo de plomb auront le même poids mais n’auront pas le même volume (ils n’occuperont pas le même espace). C’est pourquoi vous ne pouvez déduire qu’une quantité de sucre ou de farine demandée en volume sera équivalente à son poids. Exemple : 250 ml de farine n’est pas équivalente à 250 g.

 
·       Notez que les liquides ont en général le même poids que le même volume. Ainsi l’équivalence de 250 ml d’eau ou de lait sera de 250 g.
 
En passant, saviez-vous que ?

Sur mon site web www.lefruitdemapassion.com, à l’onglet «trucs utiles; conversion poids et mesures» vous trouverez le tableau complet publié par Santé Canada intitulé «Valeur nutritive de quelques aliments usuels». Vous pouvez vous en servir pour convertir vos recettes, il est très fiable. 

Recherche

Saisiez des termes à rechecher dans le titre et le texte des chroniques.

Navigation