Le fruit de ma passion

  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion

Chronique

Bon jusqu'à la dernière miette et Pain aux bleuets

9 août 2009

Quel bonheur ! Après ma chronique du jeudi matin à la radio de Radio Canada, il m’arrive souvent de prendre mon déjeuner à deux pas de là soit à la «Maison du pain» de Chicoutimi. Après avoir franchi l’entrée joliment fleurie, je me retrouve dans une situation bien difficile à chaque fois : je dois faire un choix parmi tout cet étalage de produits qui sont tous plus délicieux les uns que les autres. Je n’ai que l’embarras du choix quant à savoir quelle viennoiserie aura l’honneur d’accompagner mon bol de café au lait. Gaufres, brioches, muffins, chaussons aux pommes, croissants de toutes sortes, et j’en passe, me taquinent les papilles. Finalement, mon choix s’arrête sur une chocolatine cuite juste à point.

Pendant que je déguste paisiblement, j’observe Monique et Denise qui s’affairent à la disposition et à la présentation des pains tout chauds que Dany et ses compagnons fabriquent à l’arrière. Entre les arches de briques rouges, un soleil nous sourit. Peut-être veut-il nous laisser savoir son bonheur de se trouver en ces lieux si chaleureux. On y sent le bonheur présent. L’atmosphère est détendue, relaxe mais productive. Ça travaille fort en chantant et en sifflant sur une chanson de Jean Le loup qui passe à la radio. De vraies petites abeilles.

En passant, saviez-vous que :    

Le mot « boulanger » est issu de l'ancien picard boulenc (datant du XIIe siècle) celui qui fabrique la boule de pain, dérivant lui-même du néerlandais bolle, pain rond.

À la Maison du pain de Chicoutimi,

  «Vous serez accueilli comme un ami et à travers les odeurs fumantes du bon pain et du café, vous pourrez goûter, acheter et vous délecter.»

  Chaque produit que vous y trouverez est façonné à la main, un par un. C’est là, selon moi, que le terme de «boulangerie artisanale» prend tout son sens.

  Le propriétaire, M Ghislain Boily, a été contremaître pendant 20 ans dans une méga-fabrique de pains à Chicoutimi. Diverses circonstances au travail l’on amené à vouloir mettre à profit ses connaissances de façon différente : il a ainsi décidé de voler de ses propres ailes et a ouvert les portes de la première boulangerie en septembre 1993.

  Au mois de mai dernier, il a eu la chance de participer à la Fête du Pain qui se tenait à  Paris. C'est la première fois que les organisateurs invitaient des boulangers de l'extérieur de la France à participer à l’évènement. Il y a présenté plusieurs produits lors de son séjour dont son fameux pain aux bleuets.

  En plus de la multitude de pains de toutes sortes, environ 25 sortes, vous y trouverez également des pizzas froides et de tout pour les becs sucrés: galettes, tartes, muffins brioches et confitures maison.

  Mon coup de cœur : le pain au fromage Perron en rôtie avec des cretons Perron, c’est vraiment cochon !!!

Pain aux bleuets

Au menu cette semaine :

Voici la recette de Pain aux bleuets que Ghislain Boily  a présenté lors de son séjour en France. Je sais que ce n’est pas une petite quantité mais je tenais à ne pas la retoucher.

Pain aux bleuets

  Déposer 4,250 kg de farine non blanchie, 250 g de farine de seigle pâle, 500 g de flocons d’avoine, 2,6 litres d’eau, 200 g de sucre de canne, 125 g de graines de sésame, 100 g de sel, 100 g de levure fraîche et 75 g de gluten de blé dans le bol du malaxeur.

 

  Mélanger 2 minutes en petite vitesse puis 4 minutes en vitesse moyenne.

  Ajouter 1 kg de bleuets congelés et mélanger pour incorporer dans la pâte. Laisser reposer 30 minutes.

  Diviser la pâte au poids désiré, bouler et laisser reposer 20 minutes.

  Façonner en boules compactes. Déposer sur une plaque et couvrir afin que la surface ne prenne pas l’air. Laissez reposer 60 minutes.

  Couper des pointes au ciseau et ajouter des bleuets à la surface.

  Cuire au four à 400°F (entre 20 et 30 minutes, jusqu’à coloration de la croûte).



 

Recherche

Saisiez des termes à rechecher dans le titre et le texte des chroniques.

Navigation