Le fruit de ma passion

  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion

Chronique

Ne paniquons pas !!!

3 avril 2011

Voici la suite de notre dossier traitant de la bienséance à la table. Je vous assure qu’il est beaucoup moins stressant d’inviter ou d’être invité qu’auparavant. Je me suis amusée à lire des règles d’éthiques les plus inusitées les unes des autres pour arriver à vous en faire un résumé de ce qui reste le plus important. Heureusement que ces règles se sont beaucoup assouplies au fil du temps. Je crois que les gens ont compris que l’important est d’être réuni et d’avoir du plaisir. Attention, il faut se garder une petite gêne tout de même !!!

En passant, saviez-vous que :

  • Comme mentionné la semaine dernière, les couverts sont placés dans l’ordre d’utilisation. Donc on y va toujours de l’extérieur vers l’intérieur pour l’utilisation des ustensiles et des verres.

  • Une fois à la table, le convive doit prendre sa serviette et la poser sur ses genoux. Il faut éviter de nouer la serviette autour du cou, excepté lorsque du homard est servi. Bien évidemment, celle-ci sert à s’essuyer les doigts et les lèvres. Elle ne sert pas à se moucher ! Je vous entends rire ou dire «ben voyons donc» ! Si j’en parle, c’est que je l’ai vécu. La nappe ne doit pas non plus être utilisée pour se nettoyer les doigts !!!

  • Tenir son verre à vin par le pied et non par le calice pour éviter d’y faire des marques de doigts entre autres.

  • Si le service se fait à l’anglaise c'est-à-dire que tous les plats sont mis au centre de la table et que les convives composent leur assiette selon leur convenance, les plats devraient circuler de gauche à droite. Ne pas utiliser ses ustensiles personnels pour se servir, utiliser les ustensiles de service.

  • Si la fondue est au menu : les fourchettes à fondue ne servent qu'à la cuisson des aliments, ceux-ci étant dégustés à l'aide des ustensiles habituels. Essayez d’utiliser les doigts le moins possible pour piquer les aliments sur votre fourchette à fondue.

  • Si les pâtes sont au menu : habituellement, les pâtes ne doivent pas être coupées mais plutôt enroulées en petites quantités autour de la fourchette que l’on tente de manger sans bruits d’aspiration. Par contre, plusieurs lectures suggèrent de couper les spaghettis si l’on a vraiment peur d’avoir des problèmes. Les cannelloni, macaroni et ravioli seront coupés avec le côté de la fourchette, jamais avec un couteau.

  • Si la salade est au menu: si les feuilles sont trop larges, elles peuvent être pliées avec la fourchette en s’aidant du couteau.
     
  • Une fois le plat principal terminé, les couverts (ustensiles) peuvent être déposés à l’intérieur de l’assiette, l’un à côté de l’autre. Lors du potage, déposer seulement la cuillère dans le sous plat ou dans le bol à soupe. La serviette sera posée sur la table à côté de l'assiette sans la replier et surtout pas dans l’assiette.

À ne pas faire  

  • Commencer à manger avant que tout le monde soit servi.
     
  • On ne devrait jamais assaisonner avant d’avoir goûté. Il faut goûter à tout, même si on n’aime pas un aliment. On n’est pas obligé de tout manger, par contre. Surtout ne pas dire «ce n’est pas bon», «ce n’est pas à mon goût» serait préférable à utiliser comme formule de politesse.
     
  • Et les coudes ? Certains auteurs avancent qu’il est permis de les mettre sur la table jusqu'à ce qu'une assiette soit placée devant soi, ajoutant même qu’une main peut effleurer le dessous du menton (mais sans toutefois s’attarder au visage !). D’autres sont catégoriques, impossible de poser les coudes à table. En fait, un élément revient dans plusieurs ouvrages : les signes de fatigue doivent être évités à tout prix à la table comme bailler, s’avachir, se balancer sur sa chaise, allonger démesurément les jambes ou les bras. Pour éviter de chercher quoi faire avec ses dix doigts, il est de mise en Europe d’appuyer les deux mains sur le rebord de la table, tout au long du repas.

  • On ne se penche pas sur son assiette, mais on lève le coude pour porter la nourriture à sa bouche. On n’entoure pas son assiette du bras: personne ne viendra vous la voler.

  • Ne pas tout couper ses aliments en morceaux d’avance. Les couper au fur et à mesure qu’on les mange.

  • Parler au téléphone à la table ou envoyer des textos pendant un repas devraient être proscrits, surtout si l’on dîne à deux! Si un appel important est attendu, le téléphone cellulaire doit être sur le mode vibratoire sinon, il est éteint.
     
  • Ne pas mettre son couteau dans la bouche, ne pas parler la bouche pleine et j’en passe, et j’en oublie etc… Il y en a tellement!  J’espère seulement ne pas en avoir trop oublié. Mais en bout de ligne, appréciez le moment présent, appréciez la bonne nourriture, le bon vin et la bonne compagnie et tout devrait bien aller. 

Bon repas.

 

 

 

 

Recherche

Saisiez des termes à rechecher dans le titre et le texte des chroniques.

Navigation