Le fruit de ma passion

  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion
  • Le fruit de ma passion

Chronique

Épicuriens, à vos marques...et recettes :Chaudrée de maïs à la racine de céleri sauvage + Pétoncles aux échalotes caramélisées et la poudre

18 décembre 2010

…Prêts, partez ! Découvrez, humez et cuisinez les épices bien de chez nous : les Épices et tisanes boréales d’Origina. Chanceux comme nous sommes, un curieux, passionné et éternel chercheur a décidé de nous dénicher le meilleur de la forêt boréale. Depuis une dizaine d’années, Fabien Girard, biologiste et herboriste de la coopérative forestière de Girardville travaille a nous faire découvrir ses trésors. Tous les gens de la coop forestière sont convaincus que notre forêt a plus à offrir que des 2 x 4 et qu’un monde de saveurs, qui a de quoi nous étonner, y prolifère en abondance.

Voici comment Éric Chiasson, responsable des ventes, du marketing et de la distribution, se plaît à nous décrire ses produits. « Simples à utiliser, les Épices d’Origina bonifient parfaitement les recettes qui célèbrent la fraîcheur des aliments d’un terroir qui ne cesse de s’affiner. Elles sont tantôt d’une délicatesse pleine de finesse ou deviennent toniques, balsamiques, corsées et vives dans leur caractère. Singulières sans pourtant effaroucher le palais délicat, elles rassurent ou rappelent des parfums et des goûts qui appartiennent aux souvenirs de l’enfance ou à des voyages autour du monde.»

Pour nous faire voyager dans les souvenirs, je peux vous garantir que ça fonctionne parfaitement. Lors d’une présentation des produits Origina, j’étais avec quelques employés qui connaissent bien le domaine culinaire, et je vous affirme qu’il y en a eu des «oh, ça me fait penser à …» et des «j’aimerais cuisiner cet épice avec tels et tels produits». J’étais tellement convaincue, que dès le lendemain je mettais à fumer des magrets de canards (de Canards du Fjord évidemment) avec du poivre des dunes, du thé du labrador et du nard de pinède. Un délice! J’en étais tellement fière que je l’ai même fait goûter aux recherchistes de l’émission des Kiwis et des hommes qui sera d’ailleurs dans notre région au mois d’août, au marché du vieux port de Chicoutimi.

N’hésitez pas à les découvrir et à les intégrer dans vos recettes habituelles pour de nouvelles saveurs. Comme Éric les décrits si bien, elles ne sont pas envahissantes et laissent place à l’aliment vedette. Commencer doucement si vous n’êtes pas certains du résultat et il sera plus facile d’en ajouter que d’en enlever. Pour les amateurs de gibiers, vous verrez qu’elles sauront rehausser vos viandes sans en masquer la saveur originale.

Au menu cette semaine :

Vous trouverez sur le site www.d’origina.com et chez les dépositaires des produits d’Origina plusieurs excellentes recettes. En voici deux pour vous mettre l’eau à la bouche.          

Chaudrée de maïs à la racine de céleri sauvage

Recette élaborée par Caroline Poirier, chef propriétaire de l’école de cuisine Le fruit de ma passion.

* Égrainer 4 épis de maïs frais et couper en dés 100 g d’oignons, 100 g de céleri, 200 g de pomme de terre et émincer 50 g de blanc de poireau.

* Faire suer dans 60 g beurre et ajouter 1.5 litre de fond de volaille.

* Mijoter environ 45 minutes ou jusqu’à ce que les légumes soient bien cuits.

* Crémer avec 50 ml de crème 35 % et assaisonner de sel.

* Au moment de servir, saupoudrer de poivre des dunes et de racine de céleri sauvage.

À noter que le poivre des dunes gagne à être utilisé en fin de cuisson. La racine de céleri sauvage peut être utilisée durant la cuisson, elle parfumera au départ, mais l’ajout au moment du service est primordial pour en retirer tout son parfum.

Pétoncles aux échalotes caramélisées et la poudre de thé des bois

Cette recette adaptée pour cette chronique, tirée du site d’Origina, est la création de Martine Gingras, www.banlieusardises.com

 * Nettoyer et assécher 14 gros pétoncles sur un essuie-tout.

* Dans une poêle chauffée à feu doux, faire fondre 15 ml de beurre et y faire revenir 2 échalotes sèches, pelées et tranchées minces jusqu'à ce qu'elles brunissent légèrement. Ajouter 1/2 c.t. de sucre vanillé et poursuivre la cuisson (elles deviendront croustillantes), puis retirer de la poêle (en laissant autant que possible le gras dans la poêle) et réserver.

* Déposer les pétoncles dans la poêle et parsemer la surface de quelques pincées de poudre de thé des bois. Laisser cuire d'un seul côté, en surveillant la coloration (quand le blanc de la surface perd sa transparence, le pétoncle est suffisamment cuit).

* Juste avant de servir, vérifier le croustillant des échalotes. Une astuce pour leur redonner du croquant: les passer au micro-ondes 10 secondes. C'est magique!

* Servir les pétoncles en alternant les côtés et parsemer d'échalotes croustillantes. Accompagner de mâche avec une vinaigrette maison et parsemer aussi d'échalotes caramélisées.

Recherche

Saisiez des termes à rechecher dans le titre et le texte des chroniques.

Navigation